Coups de coeur·Ma Normandie

Suddenly… Jeanne chez John

Il y a peu, j’ai découvert Jeanne Added sur scène. C’était au Festival Les Papillons de Nuits. Je me revois, assise dans l’herbe, enveloppée dans la nuit, sous mon poncho qui me protégeait de la pluie fine qui tombait alors. Je me souviens avoir été transportée par la musique et les textes de cette femme au look androgyne mais tellement féminine, à la voix superbe, à l’énergie folle et à la générosité extrême. Je me souviens m’être sentie seule au monde, alors même que j’étais entourée de milliers de personnes venues la voir. Mais cet instant était le mien.

C’est donc avec une grande impatience que j’attendais de la revoir sur la scène de Beauregard. J’avais dit à Choupy Love : « Il y a UN concert que j’aimerai qu’on partage absolument à Beauregard. C’est celui de Jeanne Added. Il faut vraiment que tu la découvres sur scène. » Il m’avait alors répondu « On verra ! Ça dépend du temps et de mon état de fatigue ».
Dimanche après-midi, il pleuvait. Nous étions fatigués tous les deux en ce quatrième jour de festival. Mais Choupy Love était là. Et comme moi une seconde fois, il s’est fait attrapé à son tour.

Jeanne est arrivée, petit bout de femme frêle mais dégageant une telle force. Elle a fait face aux problèmes techniques, a enchaîné les morceaux de son sublime album, nous a donné tout ce qu’elle pouvait. De Be Sensational à Look At Them, en passant par A War Is Coming et Back To Summer, c’est entre force et finesse qu’elle nous a livré un moment comme seuls les vrais artistes peuvent t’en faire vivre en live.

Jusqu’au final en apothéose de ce concert qui pour moi restera le meilleur moment de cette édition mais aussi des précédentes.

Jeanne nous a offert la dernière chanson de son album, comme un cadeau en forme de prière pour se dire au revoir.

Un hymne à l’amour et à l’espoir que le public conquis a repris en chœur avec elle. D’innombrables voix qui n’en formaient qu’une, s’élevant vers un ciel couvert jusqu’à aller transpercer les nuages et faire apparaître les rayons d’un soleil qui se cachait jusqu’alors.
Un moment de magie céleste qui bouleverse et fait jaillir des larmes d’émotion intense et profonde.
Une faille spatio-temporelle qui t’arrache du sol pour t’envoyer loin, tellement loin…

Choupy Love m’a collée à lui, a partagé mon émotion. Lui aussi a été emporté par la puissance du moment. Lui aussi, Jeanne l’a attrapé.
Nous avons vécu ce moment si fort tous les deux.
J’ai mis trois bonnes minutes à m’en remettre, surprise d’un tel effet. Et ce matin encore, en écoutant cette chanson, j’ai pleuré, le cœur plein de beaux souvenirs.
De ces moments de grâce absolue. De ces instants suspendus qui restent gravés.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Suddenly… Jeanne chez John »

  1. J’ai découvert Jeanne il y a quelques mois et j’ai pu la voir sur scène, et qu’est-ce que je suis d’accord avec toi ! Elle m’a attrapé, j’ai adoré ce concert unique.. J’ai hâte de la revoir 🙂

    Des bisous,
    Sophy, de jereveencadence.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s